top of page

Jalons historiques

- 1884 Début de la colonisation espagnole, frontière nord jusqu’à l’oued draa.

- 1964 Le Sahara Occidental est un territoire à décoloniser pour l’ONU

- 1973 L’Espagne prépare un référendum des Sahraouis

- 1973 Création du Front Polisario. Continuité du Front de Libération Sahraoui

- 1975 Retrait de l’Espagne, invasion par le Maroc et la Mauritanie, le Polisario entre en guerre contre les deux.

Installation des campements de réfugiés sahraouis à Tindouf (désert sud ouest algérien)

- 1975 La cour internationale de justice réaffirme le droit des Sahraouis à l’autodétermination

- 1976 Proclamation de la République Sahraouie (RASD)

- 1979 Retrait de la Mauritanie, qui reconnaît la RASD

- 1979 l’Assemblée Générale de l’ONU condamne la persistance de l’occupation par le Maroc et l’extension récente

- 1982/89 Construction du mur marocain de défense

- 1991 Cessez-le-feu Polisario/Maroc, à condition de référendum d’autodétermination pour le peuple sahraoui

- 1999 Mort de Hassan 2, couronnement Mohamed 6

- 1999 Première Intifada sahraouie, répression sanglante

- 2002 L’Espagne cède ses parts dans la société de phosphate "Phosboucraa"

- 2005 Seconde Intifada sahraouie, répression sanglante

- 2005 Engagement du Polisario à l’Appel de Genève, destruction d’un stock de 10 000 mines terrestres

- 2010 Soulèvement de Gdem Izik. Repression sanglante. Arrestations arbitraires massives. Condamnations sans preuve ni défense

- 2016 Jugement de la cour de justice de l’UE

. Le SO est « séparé et distinct » du Maroc, les accords UE-Maroc appliqués au Sahara Occidental sont illégaux

- 2018 . Même conclusions de la cour je justice de l’UE

- 2019 15ème Congrés du Polisario. Président de la République élu : Brahim Ghali

Les ressources naturelles

Les ressources naturelles - renouvelable ou non - exploitées au Sahara Occidental par le Maroc et ses partenaires étrangers sont : sable, sel, phosphate, animaux marins, agriculture, vent, eau, soleil.

 

La condition à la légalité de l’étude, du prélèvement et de l’utilisation des ressources du Sahara Occidental est l’accord explicite du peuple souverain, le peuple sahraoui, par la voix de son représentant le Polisario. Il doit être consulté dans les règles et donner son accord, son assentiment. La voix du peuple sahraoui peut aussi s’entendre par le biais de referendum.

 

Des accords avec le Maroc respectent le droit international et excluent le Sahara Occidental de leurs champs d’application, ce sont les accords : Etats-Unis - Maroc, AELE - Maroc

Les accords UE-Maroc sont illégaux parce qu’ils s’étendent au Sahara Occidental. En question : pêche, commerce, statut avancé, aviation, association

 

Quelques données sur les ressources sahraouies pillées par le Maroc :

​Phosphate

En 2019 : 1,03 million de tonnes, 90,4 millions de $ ; en 2018 : 1,93 million de tonnes, 163,9 millions de $

Animaux marins

Accords de pêche UE-Maroc, permis de pêche : 2007/2014/2017 = 320 millions € payés au Maroc. Nouvel accord 2019/2022 = 208,7M€

Accord de pêche Russie-Maroc. Permis de 140 000 t/an, 7 millions de $/an, +17,5% de la valeur des prises. Export Afrique et Russie
Flotte marocaine RSW en pélagique : 400 000 t/an

Transformations sur place : farine et huile de poisson. Destinataires France Belgique, Allemagne Hollande Turquie.

Alimentation électrique de l’exploitation de la mine de phosphate : 95% éolien, installation maintenance Siemens.

 

Source : Western Sahara Resource Watch

carte-sahara-occidental-apso.jpg
apso_logo2_drapo.png
bottom of page