Catalogue

Logo Apso Editions sans fond.png
 

Film documentaire

L'autre côté du mur 01.jpg
L'autre côté du mur
Les indignés du Sahara Occidental
Film documentaire
2011, 49 minutes
DVD : 10 euros
Réalisation Denis Vericel

Comment plus de 35 ans de lutte du peuple Sahraoui ont-ils mené au tout premier soulèvement du Printemps Arabe?

Dernière colonie d’Afrique, le Sahara Occidental voit depuis 35 ans sa population coupée en deux. D’un côté, les Sahraouis vivent sous l’occupation marocaine, sans aucune liberté d’expression et confrontés à la violente répression du régime ; de l’autre, plus de 165.000 réfugiés subissent l’exil en survivant dans les campements de réfugiés de la région de Tindouf en Algérie.

Séparées par un mur de sable de 2700 km érigé par le Maroc, les familles sahraouies ne perdent pourtant pas l’espoir d’être un jour réunies pour pouvoir exercer leur droit : celui à l’autodétermination.

Fin 2010, les Sahraouis se sont réunis à Gdeim Izik pour un mouvement de protestation historique. Un soulèvement qui sera le premier du « Printemps Arabe ».

Le film donne la parole aux Sahraouis pour qu’ils nous racontent l’Histoire de leur pays, son passé, son présent et l’espoir qu’ils placent dans l’avenir. Des deux cotés du mur, les témoins et les acteurs de l’Histoire Sahraouie nous emmènent à la rencontre des indignés du désert.

 
Lutter au Sahara
Du colonialisme vers l'indépendance au Sahara Occidental
2015, 294 pages
15 euros
ISBN : 978-2-9552413-0-1

Terre oubliée du nord-ouest de l’Afrique, le Sahara Occidental a subi une centaine d’années de colonisation espagnole avant l’actuelle occupation par le Maroc qui empêche l’autodétermination de la dernière colonie du continent.

Une image qui fait écho à celle de la Palestine, alors que le Sahara Occidental ne bénéficie pas de la même attention de la part des médias.

Comment le droit international se positionne-t-il, et comment est-il respecté ? Comment une occupation se prolonge-t-elle depuis 40 ans dans le silence ? Pourquoi l’exploitation des ressources naturelles se trouve-t-elle à la source du statu quo?  Que sont devenus les droits de l’Homme et comment se transforme la culture traditionnellement nomade du peuple sahraoui ?

15 spécialistes, témoins et acteurs directs participent à cet ouvrage unique et contemporain, analysant ces questions et proposant une vision globale et vivante de l’épineuse « question » du Sahara Occidental.

Sous la direction de Denis Véricel et Apso : Edouardo Galeano, Francesco Bastagli, Anna Theofilopoulou, Oliver Quarante, Bill Fletcher Jr, Jacob Mundy, Vincent Chapaux, Ayad Ahram, Juan Soroeta, Jeffrey Smith, Erik Hagen, Alice Wilson, Tara Deubel, Sebastien Boulay, Mohamed Mouloud Mohamed Fadel.

Essai

Lutter au Sahara.jpg
 

Politique fiction

Imagine
Les Sahraouis en 2018
Préfacé par Niko, blogger à Mediapart
2016, 180 pages
8 euros
ISBN 978-2-9552413-1-8

Les actuelles relations France-Sahara Occidental sont un paradoxe inepte de l'Histoire ; qu'à cela ne tienne, des écrivant-es des deux nations se sont accordés pour coécrire !
Tout est rare dans ce livre, le procédé d'écriture, la partie en hassanya, le contenu...
En un livre à deux sens et 5 langues, deux histoires, fictions politiques ou textes de politique fiction, des textes empreints de vraisemblance, qui sont aussi des sages élaborations tissées d'espoir.
"Les Sahraouis en 2018" : deux scénarii vers une indépendance inéluctable. Quand l'or noir annihile les esprits, et l'avidité le bon sens, tout est possible - le meilleur comme le pire - pour un peuple écartelé entre occupation et exil. C'est le contexte de la première histoire,
"Imagine. Il faut partir": 40 années de vie précaire comme réfugiés et sous assistanat sont bouleversées quand il faut partir, et trouver refuge ailleurs. Face à la réalité implacable, tout est à inventer pour partir de l'aride désert salin, et chercher au-delà des champs de mines antipersonnel…
Par l'entrée occidentale, les versions en français, anglais et espagnol, et par l'entrée orientale, les versions en hassanya et arabe.
 

Marie-Jo Fressard
Drôle d'occupation pour une grand-mère
Histoire de prisonniers politiques sahraouis, petite histoire du conflit
2017, 84 pages
8 euros
ISBN 978-2-9552413-2-5

Passionnée par le Maroc, Marie-Jo Fressard en découvre peu à peu la face cachée.

D’abord la répression envers les opposants au régime, puis l’annexion et le pillage du Sahara Occidental. Dans ce livre généreux, et son style si vivant et si humain, elle nous parle de sa relation avec des prisonniers politiques sahraouis.

S’entrecroisent ainsi l’Histoire et les destins de Salek, Hassan et Salah Eddine.

Pour éclairer son témoignage Marie-Jo rappelle les étapes clés du conflit, les stratégies des différents acteurs, les évolutions récentes.

 

Un livre qui contribue à briser le silence qui entoure cette colonisation illégale, et à redonner espoir à ceux qui, en dépit du cynisme des puissances dominantes, croient encore en la force du droit international.

Essai Témoignage

 

Droit

A5 Couv 1.png
Antoine Quéré
 
Crime de colonisation par peuplement
Etude de cas sur les activités économiques des entreprises françaises au Sahara Occidental
2020, 96 pages
8 euros
ISBN 978-2-9552413-3-2

Phosphates, poissons, marchés publics, tourisme.

Les ressources économiques du Sahara Occidental sont nombreuses et attirent les entreprises étrangères, dont les entreprises françaises.

Mais le Sahara Occidental est un territoire au statut juridique particulier et le droit pénal français pourrait contrarier les stratégies de ces acteurs privés : l’article 461-26 du Code pénal réprime sévèrement le crime de colonisation par peuplement. Ce travail vise à définir si des entreprises transnationales françaises peuvent être coupables de ce crime.

Une question préalable vise tout d'abord à déterminer si le juge français peut être "diplomate" ou s'il doit appliquer le droit sans détour. En effet, pour retenir le crime de colonisation par peuplement, il faut qualifier le Sahara Occidental de territoire occupé, et démontrer que cette occupation découle d’un conflit armé international.

Si c’est le cas et si cette situation est notoire, cela participe aussi à qualifier en grande partie l’élément intellectuel ou moral de l’infraction : la conscience et la connaissance de l’occupation par les entreprises.

Quant au défi de l’imputation du crime aux entreprises, il s’agit de montrer en quoi des activités d’entreprises françaises pourraient constituer matériellement une colonisation par peuplement ou une complicité de celle-ci. L'ultime problématique juridique est de mettre ce crime sur le compte des entreprises transnationales françaises, des groupes de sociétés sans responsabilité pénale unifiée.

 
Ursula A.
La dernière poignée de sable
2020, 280 pages
12 euros
ISBN 978-2-9552413-4-9

Le roi Mohammed VI fouilla un jour la salle du trésor du Maroc et trouva au milieu de toutes les richesses une petite lampe en or. Lorsqu’il l’effleura de sa main, un génie apparut et gronda d’une voix profonde : « Quel est ton vœu ? Dis-le moi et je l’exaucerai ! ». Le roi répondit sans réfléchir un instant, « génie, je voudrais que tu ramènes mon père Hassan II à la vie pour que je puisse une dernière fois le voir et lui demander conseil. » Le génie hocha lentement la tête : « impossible de ramener quelqu’un du pays des morts, seul Allah peut faire cela ». « Alors dans ce cas, ce que je souhaite le plus au monde est que le Sahara Occidental demeure éternellement marocain ! » Le génie le regarda en soupirant. « Très bien, attends-moi ici, je vais chercher ton père ! »

 

Au moment où Sam prend son poste d’ethnologue au sein de la Mission des Nations Unies, le meurtre de son meilleur ami vient tout changer. L’enquête anthropologique qu’il mène au Sahara Occidental est comme liée à ce crime. Une plongée dans la géopolitique, de Genève aux camps de réfugiés sahraouis en Algérie, jusque dans les étendues désertiques de la dernière colonie d’Afrique.

 

Deux crimes pour un roman noir.

Polar - politique fiction

couvertureRVB (web).jpg